Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Salle Teams Windows contre Android

Les salles Microsoft Teams sont des salles équipées d’appareils audiovisuels conçues pour offrir une expérience de réunion complète comprenant de l’audio, de la vidéo et du partage de contenu aux réunions de toutes tailles.

Microsoft propose un large éventail d’options, y compris des salles Teams sur Windows et sur Android. Dans cet article nous verrons comment choisir entre les deux. Il existe de nombreuses variables qui pourraient influencer votre décision :

  • Le prix
  • La taille
  • Les fonctionnalités
  • L’installation
  • La gestion
  • La sécurité

Voyons ensemble les différents points ci-dessus, cela vous aidera peut-être dans votre choix.

Le Prix

Pour pouvoir comparer les prix, nous analyserons 3 types de salles, petite, moyenne et grande et 3 marques reconnues dans le marché : Logitech, Poly et Yealink. Je me suis basé sur les prix MSRP en $USD des différents systèmes, disponible sur https://aka.ms/teamsdevices.
Laissons donc les chiffres parler d’eux-mêmes :

Comme vous pouvez les constater, puisque sur Windows nous devons installer un mini-pc en plus du système audiovisuel, le prix est définitivement plus cher du côté Windows. 

Sur cette catégorie le vainqueur est donc Android.

La Taille

La taille et la configuration d’une salle de conférence peuvent influencer le choix d’équipements audiovisuels. Ce cas de figure se produit en général dans des salles de type moyennes à très grandes. En effet, quand vient le temps d’équiper une grande salle de réunion, et que cela nécessite plus de 2 haut-parleurs et de 3 microphones, on regardera plutôt du côté Windows, car cela nous permet une meilleure intégration avec des appareils de traitement de signaux numériques (DSP). Le DSP (Digital Signal Processing) améliore chaque aspect audio et vidéo d’une salle de réunion, avec une facilité d’installation. La plupart du temps, on branche le tout à un système central (processeur), qui lui se connecte via USB au mini-pc.

Prenons un autre exemple, une salle de formation double avec cloison de séparation. Ce type de configuration entraîne souvent plusieurs défis comme d’être entendu et vue partout dans la salle et l’intégration des deux systèmes lorsque la cloison est ouverte et que la salle n’est qu’une seule entité.

Pour vous aider à choisir, les différents fabricants ont créé des configurateurs. Ceci vous permettra de trouver le bon équipement par rapport à la taille de votre salle de conférence.  

Si vous voulez mon point de vue à ce propos, je dirai Android pour des petites à moyennes salles et Windows pour les grandes. 

Je dirais donc que sur ce point Windows et Android sont sur un pied d’égalité.  

Les Fonctionnalités

Au fur et à mesure que Microsoft apporte de nouvelles fonctionnalités aux salles Microsoft Teams, il est évident de penser qu’elles sont disponibles généralement en primeur sur Windows, et c’est le cas! Microsoft s’efforce de les apporter à toutes les plates-formes en même temps, mais les nouvelles fonctionnalités sont généralement déployées sur Windows en premier, en raison d’un certain nombre de facteurs, notamment la faisabilité technique et les commentaires des clients pour chaque plate-forme. Cela signifie que vous pouvez voir certaines fonctionnalités déployées sur Windows avant qu’elles n’arrivent sur la plate-forme Android. Un très bon exemple est le partage de contenu avec un câble HDMI. Cette fonctionnalité était disponible dès le début sur Windows, mais cela a pris à Microsoft un 3 à 4 mois avant de l’offrir sur Android. Un autre exemple, aujourd’hui Front Row et Cortana ne sont pas encore disponible sur Android. Pour vous guider sur les fonctionnalités disponibles sur les différentes plateformes, vous pouvez vous référer au tableau –» ICI

Sur cette catégorie, le vainqueur est donc Windows.

L’installation

Pour installer une salle de réunion Microsoft Teams, nous devons prendre en compte deux facteurs, à savoir l’installation physique et la configuration de l’équipement audiovisuel.
En ce qui concerne le câblage, en général, il y a beaucoup plus de connexions lorsqu’il faut brancher un mini-pc au système. Je vous dirais, c’est normal, il y a un boîtier en plus !

De plus, lorsque l’équipement à installer est une barre Android, il existe pour la plupart des fabricants un support mural ou de télévision qui a été conçu pour simplifier l’installation.

Une fois l’installation physique terminée, il faut mettre à jour les différents équipements. Selon vous, qu’est-ce qui est plus simple et rapide à mettre à jour, Windows ou Android ? Tout en sachant qu’Android est exécuté en mode kiosk ?

Vous l’aurez deviné, sur ce point le vainqueur est donc Android.

La Gestion

Une salle Microsoft Teams peut être gérée de différentes façons :

  • Teams Admin Center – Gestion interne
  • Fabricant – Gestion interne ou via partenaire (Logitech Sync, Poly Lens…)
  • Azure Montior – Gestion interne ou partenaire
  • Teams Rooms Pro Management – Gestion déléguer via un partenaire
  • Teams Rooms Pro Management – Gestion en mode service géré

Comme vous pouvez le constater, il existe vraiment beaucoup d’options dans cette catégorie, car une salle Microsoft Teams peut être gérée par votre organisation en interne, via un partenaire ou via la licence Microsoft Teams Room pro en mode géré ou délégué à votre fournisseur CSP. Si vous souhaitez gérer par vous-même ou par un partenaire vos salles de Microsoft Teams Room, Teams Admin Center fonctionne et cela peut importe le fabricant, puisque Microsoft est votre fournisseur de service de réunion en ligne. Cependant, pour gérer les périphériques, comme le micrologiciel des équipements, les mises à jour logiciel, c’est différent. En effet, si vous déployez des salles dans votre entreprise de différents fabricants, la gestion deviendra un peu plus complexe, puisqu’il vous faudra vous connecter sur chacun d’eux pour pouvoir les gérer.

Je dirais donc que sur ce point Windows et Android sont sur un même pied d’égalité.  

La Sécurité

Concernant la sécurité, nous allons évaluer uniquement le système d’exploitation d’un côté Windows 10 IoT Enterprise et de l’autre Android kiosk mode. Nous les évaluerons à travers différentes catégories : compte d’accès local, compte d’authentification de salle, accès physique, cryptage des données, restauration du système.

Pour accéder en administrateur local une salle Teams sur Windows et sur Android, il suffit de se connecter avec le compte « Admin » avec le mot de passe par défaut. Bien évidemment, il est fortement recommandé de changer celui-ci après installation de l’équipement. Sur Windows uniquement, vous pourrez également supprimer le compte admin par défaut et en créer un autre.

Pour connecter votre salle Teams, vous aurez également besoin d’un compte de ressource pour vous authentifier dans Microsoft Teams. Veuillez noter que vous ne pouvez pas utiliser l’authentification à deux facteurs ou plusieurs facteurs avec ce compte. Exiger un deuxième facteur empêcherait le compte de se connecter automatiquement à l’application Teams après un redémarrage. Cependant, vous pouvez activer l’authentification moderne pour une sécurité supplémentaire pour ce compte. De plus, les stratégies d’accès conditionnel Azure Active Directory et les stratégies de conformité Intune peuvent être déployées pour sécuriser le compte de ressource. Les appareils Android Teams sont également compatibles avec certaines politiques d’accès conditionnel, qui peuvent être utilisées comme couches de sécurité supplémentaires pour la connexion à l’appareil. Pour connaître les meilleures pratiques et les stratégies d’accès conditionnel prises en charge, cliquez ICI.

Au niveau de l’accès physique, la plupart des composantes d’une salle Teams sont soit fixées au mur, en arrière de la TV ou en dessous de la table. Le seul équipement qui pourrait se faire voler dans la salle serait la tablette sur la table. Vérifiez donc à bien l’attacher à votre table à l’aide d’un câble antivol de type Kensington.

Au niveau du cryptage des données; Windows comme Android offrent leur solution. Les appareils sur Windows utilisent Trusted Platform Module (TPM) 2.0 pour crypter les informations du compte de ressource Teams. Les appareils Android prennent en charge le chiffrement basé sur Android et peuvent être appliqués à l’aide des stratégies de conformité de Microsoft Endpoint Manager.

Enfin, pour restaurer une salle Teams sous Windows vous devrez réimager votre mini-pc avec une image fournie par le fabricant, tandis que sous Android vous aurez la possibilité de faire un reset à l’aide d’un bouton à l’arrière de l’équipement, en utilisant un trombone.

L’aspect sécurité est assez serré, mais je pense qu’Android l’emporte.

Conclusion

En résumé, nous avons 5 points pour Android et 3 points pour Windows. Maintenant, voici mon avis personnel. Une salle Teams sur Android est idéale pour son prix et sa facilité d’installation. De plus, une salle Teams Android peut être redéployée en quelques minutes pour un autre fournisseur de service comme Zoom, pexip, Ringcentral… Une salle Teams Windows devrait être envisagée lors de déploiement plus complexe et pour avoir les toutes dernières fonctionnalités développées par Microsoft.

Si jamais vous avez des questions ou encore me donner votre avis sur la question n’hésitez pas à me laisser un commentaire !

John D.

Vous souhaitez migrer ou connecter votre système téléphonique à Teams ?

Écrivez-moi et restons en contact !

small_c_popup.png

Formulaire de contact

Discutons ensemble de vos projets